Vétérinaires à domicile sur Narbonne et sa région

Les otites : comment les repérer et les éviter ?

La Minute vétérinaire sur GrandSud FM avec VETDOM

Retrouvez ici  le podcast de l’émission du 31 août 2016.

logo_grandsudfm

Les otites, comment les repérer et les éviter ?

Les otites sont un des grands motif de consultation chez le vétérinaire. Certaines races sont plus sujettes que d’autres aux otites:

  • les cockers et les epagneuls  à cause de leurs oreilles lourdes et pendantes
  • les berges allemands à cause de leur conduit auditif long et étroit
  • les caniches, et autre bichons dont le conduit auditif est très chargé en poils
  • les Shar Pei et Chow Chow qui ont un conduit auditif tortueux.

Les otites sont souvent bactériennes ou parasitaires. Mais il faut savoir qu’elle sont souvent liées à un champignon qui vit normalement dans l’oreille du chien mais qui crée une otite quand il se multiplie en trop grande quantité. Enfin, beaucoup d’otites sont liées à des allergies qui rendent le conduit auditif irrité.

Les symptômes sont une rougeur du pavillon auriculaire, des démangeaisons (le chien secoue la tête fréquemment), une très mauvaise odeur voire des sécrétions brunâtres ou jaunes. Dans les cas les plus graves, le chien peut aller jusqu’à ne plus contrôler le port de sa tête et marcher avec la tête penchée.

Comment les éviter ?

D’abord il faut nettoyer les oreilles de son chien avec un nettoyant adapté 1 à 4 fois par mois, surtout si on a un chien dont la race est prédisposée. Il faut aussi nettoyer les oreilles après toute baignade en mer ou en eau douce. Attention, ne jamais utiliser de coton-tige. Les nettoyages se font par massage externe.

Chez les chiens à oreilles pendantes, comme le Cavalier King Charles, et tous les chiens à poils longs, on peut aussi conseiller la tonte de la face interne de l’oreille: ainsi ca ne se voit pas et ça évite aux  poussières de perdurer à l’entrée de l’oreille. Voyez avec votre toiletteur.

Pour éviter toute allergie, veillez à une alimentation stable et à un traitement anti-parasitaire régulier.

En cas de doute, il est important de ne pas attendre et de consulter son vétérinaire. Car mal traitée, une otite peut devenir chronique. Elle peut aussi se compliquer avec des germes pour lesquels nous n’avons pas forcément des antibiotiques qui marchent (et c’est un cas de plus en plus fréquent). Pire encore, l’otite, dite externe, peut devenir plus profonde. On dit alors qu’elle devient moyenne puis interne. Il peut alors y avoir des séquelles irréversibles sur l’ouïe et sur l’équilibre de l’animal.

Laisser un commentaire

 

Coordonnées

Veterinaires exclusivement à domicile
55 rue Joseph Cugnot, 11100 NARBONNE
Tel: 04 88 00 89 00
Attention: adresse postale uniquement; nous ne recevons pas le public à cette adresse



Translate:

Loading...