Vétérinaires à domicile sur Narbonne et sa région

Les vers pulmonaires

la_minute_veterinaireRetrouvez ici  le podcast de l’émission du 8 aout 2018.

Les vers pulmonaires.

Quand on parle d’infestation par les vers chez le chat et chez le chien, on pense souvent aux vers qui peuvent se développer dans intestins. Ce n’est pas faux car c’est la localisation la plus fréquente. Mais parmi tous les types de vers, certains peuvent aller se loger dans d’autres organes comme le poumon. Et c’est le cas chez le chien et le chat des vers ronds du genre Angiostrongylus. Ils vont développer une maladie appelée angiostrongylose.

Comment est-ce que ça s’attrape ?

Tout vient des escargots, des limaces et autres grenouilles ! Et oui, comme tous les parasites, ils naviguent toujours entre 2 animaux que l’on appelle hôtes. Dans notre cas, c’est le chien et les escargots ou limaces. Le chien mange ces petits animaux infestés. La larve se développe dans l’intestin puis va migrer vers les poumons via le coeur.  Une fois dans les poumons du chien, elles se reproduisent. En toussant puis en ré-avalant les sécrétions, le chien fait passer ces oeufs de vers dans son estomac et va ainsi les laisser sur le sol dans ses selles. C’est là qu’un escargot ou une limace se font infester à leur tour. Et ainsi de suite.

Quels sont les symptômes ?

Tout dépend de l’avancement de la maladie. Au début, la toux est légère et l’animal n’est pas forcément géné. Puis on observe une toux plus forte, parfois avec du sang. La fatigue arrive. Il y a de plus en plus intolérance à l’effort. Ce n’est pas si loin d’un tableau clinique d’insuffisant cardiaque. D’ailleurs il n’est pas rare que sur des chiens atteints de vers pulmonaires, les propriétaires aient consulté en étant persuadé que leur chien avait un problème cardiaque.

Y-a-t-il un traitement ?

Oui, à condition qu’on s’en rende compte assez vite. Sinon, même si on parviendra à tuer le parasite, il aura eu le temps de faire des dégâts irréversibles dans le poumon et le coeur. Mais on a surtout un moyen de prévenir ces infestations des poumons par les vers: c’est en vermifugeant régulièrement son animal, particulièrement quand on vit à la campagne.

Attention, tous les vermifuges n’ont pas les même spectres d’actions. Certains vermifuges sont aussi contre-indiqués chez certaines races comme le berger australien. Consultez votre vétérinaire qui saura vous indiquer le vermifuge le plus adapté à chaque situation. Et méfiez vous des escargots et des limaces !

Laisser un commentaire

 

Coordonnées

Veterinaires exclusivement à domicile
55 rue Joseph Cugnot, 11100 NARBONNE
Tel: 04 88 00 89 00
Attention: adresse postale uniquement; nous ne recevons pas le public à cette adresse



Translate:

Loading...