Vétérinaires à domicile sur Narbonne et sa région

Tout savoir sur le coryza du chat

la_minute_veterinaireRetrouvez ici  le podcast de l’émission du 31 mai 2017.

Tout savoir sur le coryza chez le chat

Le coryza est lié à plusieurs virus qui agissent ensemble ou seuls: un herpès virus et un calicivirus notamment. Et souvent la maladie se complique vite avec des bactéries qui viennent profiter du bazar général qui règne dans la gorge, la gueule, le nez et les yeux du chat.

La célébrité du coryza vient de sa facilité de transmission. Il se transmet entre chats un peu comme la grippe en Hiver entre humains. Il n’y a pas besoin d’un contact: les éternuements ou les postillons émis quand 2 chats se crachent dessus suffisent !

Enfin, et c’est le plus important, un chat qui guérit peut rester contaminant pendant des années. Un peu comme un zona dont on ne guérirait vraiment jamais. Une baisse d’immunité suffit au virus pour se réveiller !

Quels sont les symptômes ?

Il se passe 2 à 5 jours entre le contact avec le virus et l’apparition des symptômes. On voit essentiellement de la toux, des éternuements, des yeux qui coulent. Le nez aussi ! On peut observer des lésions rouge sur les gencives, sur la langue. Dans les stades graves, le chat a de la fièvre. Fièvre ou pas, le chat atteint de coryza cesse vite de manger car pour manger, un chat a besoin de son odorat qui disparait très vite lors de rhinite.

Certains cas peuvent engager le pronostic pour l’animal et une hospitalisation pourra être nécessaire.

Quels sont les traitements ?

Contre un virus, il n’y a pas de traitement à ce jour. Il faut que le chat fasse son immunité, comme nous pour la grippe. On va cependant utiliser des antibiotiques pour contrôler la surinfection bactérienne. On va également utiliser les inhalations. Je vous rassure, c’est plus facile à faire chez le chat que chez l’homme ! Dans les cas les plus graves, on réalimentera le chat par sonde naso-gastrique. On commence à utiliser sans trop maitriser les effets, des antiviraux. Ce sont des traitements très couteux.

Les poudres à base de lysine que l’on trouve dans le commerce pour soi-disant aider à lutter contre la maladie n’ont jamais prouvé leur effet.

Mais il y a un vaccin ?

Oui, et c’est une chance. C’est un vaccin qui fait à la fois le virus de la rhinotrachéite et le calicivirus. 2 injections à un mois d’intervalle  chez le chaton. Et puis des rappels annuels. C’est vraiment LE vaccin à faire chez le chat !

 

Laisser un commentaire

 

Coordonnées

Veterinaires exclusivement à domicile
55 rue Joseph Cugnot, 11100 NARBONNE
Tel: 04 88 00 89 00
Attention: adresse postale uniquement; nous ne recevons pas le public à cette adresse



Translate:

Loading...