Vétérinaires à domicile sur Narbonne et sa région depuis 2008

Tout savoir sur le chat Oriental

la_minute_veterinaireRetrouvez ici  le podcast de l’émission du 30 mai 2018.

Tout savoir sur le char Oriental

On parle aussi d’Oriental Shorthair. C’est un chat qui vient du Siamen Thaïllande. Et il est arrivé en Europe à la fin du XIXe siècle. C’est un chat très fin, dont la démarche est fluide. Il est très proche du siamois. Pour ceux qui connaissent le comportement des 2 siamois dans le film de Disney « La belle et le clochard », c’est exactement ça.

C’est un chat long, très élégant avec des os assez fin mais une très bonne tonicité musculaire. Le poil est très court et brillant. La tête est triangulaire jusqu’à l’excès, bien plus que chez le siamois. De profil, le nez est long et le crâne est assez plat. Ajoutez des oreilles longues et larges, ça en fait un faciès caractéristique.

Toutes les couleurs sont admises, uniformes ou tabby, à l’exception des robes colourpointed. Et c’est un chat qui peut très bien être croisé avec des balinais, mandarin et siamois.

Quel est son caractère ?

Comme tous les chats dits orientaux, c’est un chat avec un fort caractère, très indépendant et très exigeant. Vous habiterez chez lui et non l’inverse. C’est un chat fier, presque susceptible. En consultation vétérinaire, il ne fait pas partie des chats les plus faciles à soigner car il ne tolère contention et manipulation que s’il l’a décidé.

C’est surtout un chat qui « parle ». L’oriental est adepte des vocalises. C’est assez drôle car il a plusieurs intonations à son répertoire selon ce qu’il veut, ou comment il est agacé.

C’est un chat qui peut déstabiliser car il est assez loin du cliché du chat pépère qui dort les 3/4 du temps sur son canapé. Clairement je ne le conseille pas comme premier chat. Mais dès qu’on connait un peu les félins, c’est une expérience extraordinaire.

Y-a-t-il des maladies spécifiques ?

En fait non. C’est un chat assez robuste. Comme il n’est pas tant à la mode que ça, les éleveurs ne se sont pas mis à une production de masse, si bien qu’il n’y a que peu de maladies génétiques qui trainent. A noter cependant qu’étant vraiment très maigre, ce chat tolère moins bien le froid.

On trouve des chaton Oriental entre 700 et 1200 € selon les origines. Encore une fois , acquérir un tel chaton doit être une démarche réfléchie et nécessite quelques connaissances félines !

Crédit photo: Heikki Siltala — http://catza.net/en/view/breed/OSH/175062/
Oriental shorthair red spotted tabby, présenté à l’exposition féline de Surok en 2011. CH Clamoris Epeius (Omar) [OSH d 24] male EX1 CACIB

Laisser un commentaire

 

Coordonnées

Veterinaires exclusivement à domicile
55 rue Joseph Cugnot, 11100 NARBONNE
Tel: 04 88 00 89 00
Attention: adresse postale uniquement; nous ne recevons pas le public à cette adresse



Translate:

Loading...