Vetdom Vos objets connectésDe plus en plus d’objets connectés peuvent intervenir dans la vie des chiens et des chats.

Un objet connecté, c’est un appareil électronique connecté à internet donc susceptible de transmettre des données issues de son utilisation.

Par exemple, il existe des litières connectées qui vont compter le nombre de fois où votre chat s’y rend. S’il y vient trop souvent, c’est peut-être le signe d’une cystite, d’un diabète ou d’une affection rénale. Imaginez alors que cette litière communique, avec votre accord, avec les ordinateur de votre vétérinaire traitant: c’est lui qui saura vous dire au plus tôt que votre animal a changé de comportement et qu’une maladie est peut-être en train d’émerger.

Les objets connectés vont nous permettre de traiter les maladies débutantes avant qu’elles ne prennent de l’ampleur.

Qu’y-a-t-il comme objets connectés ?

Ils sont de plus en plus nombreux chaque année. On vient d’évoquer les litières. Mais il y a aussi les gamelles connectées, les colliers connectés qui vont être capable de donner des informations sur la façon dont l’animal se déplace et par exemple anticiper une crise d’arthrose. D’autres objets comme les caméras vont permettre de suivre l’animal quand vous n’êtes pas chez vous. Les jouets connectés vont aussi permettre d’étudier plus profondément le comportement de votre animal. On citera enfin les chattières connectées qui non contentent de ne laisser rentrer que les chats que vous autorisez via leur puce électronique, peuvent également prendre la température de l’animal quand il est équipé d’une puce thermochip.

Quels sont les projets de VETDOM en matière d’objets connectés ?

Chez VETDOM nous pensons que tous ces objets vont se mettre à fournir en temps réel des quantités de données sur vos animaux. Avec votre accord, ces données pourront être intégrés et analysées sur nos centres serveurs. Ainsi, nous aurons une attitude pro-active sur leurs pathologies. Jusqu’à présent, la médecine vétérinaire devait lutter contre le fait que les animaux ne parlent pas: souvent ils sont vus en consultation bien trop tard. Ce n’est pas à eux que l’on va donner la parole mais à leur environnement: les objets connectés vont parler pour l’animal et nous donner une quantité d’informations cliniques fiables.

Mais alors le vétérinaire ne sert plus à rien ?

Bien au contraire, le vétérinaire va devoir faire le tri dans toutes ces données pour ne ressortir que celles qui sont significatives. C’est une nouvelle approche complémentaire de la médecine vétérinaire dans laquelle les vétérinaires VETDOM s’engagent à vos côtés.

Et si je ne veux pas avoir d’objets connectés ?

Et bien on continuera comme avant. Ce n’est absolument pas obligatoire. C’est un “plus” à côté duquel nous ne voulons pas passer pour ceux d’entre vous qui auront choisi d’investir dans ce type d’appareil.

Concrètement, comment fait-on ?

Dès maintenant, les clients VETDOM peuvent renseigner les objets connectés qu’ils possèdent dans leur espace-client. C’est aussi là qu’il peuvent indiquer s’ils acceptent de partager les données de leurs appareils avec nos systèmes informatiques.