la_minute_veterinaire

Retrouvez ici  le podcast de l’émission du 23 septembre 2020.

Brexit: qu’est-ce que ça change ?

 

Vous le savez, les britanniques ont décidé le 24 juin 2016 de sortir de l’Union Européenne. Après bien des rebondissements et reports, l’accord de sortie prévu pour le 31 janvier 2020 a bien été signé le 24 janvier dernier par le Premier Ministre Britannique et la Présidente de la Commission Européenne. Cette sortie de l’UE va avoir des conséquences dans tous les domaines, y compris dans le déplacement des animaux. Nous sommes actuellement dans une période de transition: jusqu’au 31 décembre 2020, les règles d’avant Brexit s’appliquent.

Quelles sont ces règles ?

Si vous allez en Angleterre avec votre animal de compagnie:

-il doit avoir plus de 15 semaines

-il doit avoir une puce électronique. Le tatouage n’est plus autorisé (sauf si l’animal a été tatoué avant 2011).

-il doit avoir été vacciné contre la rage depuis au moins 21 jours.

-pour les chiens uniquement, il doit être vermifugé par un vétérinaire entre 24 et 120 h avant l’arrivée au Royaume Uni. Le vétérinaire atteste cette vermifugation dans le passeport.

-À noter que les chien type PittBull, Staff, Dogue Argentin ne sont pas autorisés à rentrer.

Que se passera-t-il après le 31 décembre 2020 ?

Si les négociation aboutissent , ces règles resteront en place. Mais si elles n’aboutissent pas et que le Royaume-Uni ne se voit pas accorder le statut d’”état tiers à l’UE”, on pourra revenir à l’ancien système. Et là c’est bien plus lourd. D’abord les passeport anglais ne seront plus considérés comme valables pour rentrer en UE. Et surtout chiens, chats et furets devront avoir un titrage sérique des anticorps rage fait par prise de sang au moins 30 jours après la vaccination dans les 3 mois avant le voyage. Ces analyses ne peuvent être faites que par des laboratoires autorisés. Il faudra également un certificat sanitaire établi par un vétérinaire moins de 10 jours avant le voyage.

En pratique, il faudra donc prouver que le vaccin rage a marché et que l’animal a bien acquis une immunité suffisante. Et ce sera nécessaire pour rentrer au Royaume Uni mais aussi pour revenir en Union Européenne quand on vient du Royaume Uni. Depuis Novembre 2018, le gouvernement britannique recommande à ses ressortissants de mettre en place ces mesures au cas où.

Aller en Angleterre avec son chien ou son chat sera donc très complexe et couteux. Un des nombreuses conséquences du Brexit.